LES MUSIQUES DE TRADITION ORALE NOUS INVITENT À SCRUTER « UN PASSÉ INTEMPOREL (…) LEURS FORMULES IMMUABLES NOUS ENSEIGNENT LE DESTIN DE LA MUSIQUE AVANT QU’ELLE AIT ÉMERGÉ À LA LUMIÈRE DE L’ÉCRIT, SON HISTOIRE D’AVANT L’HISTOIRE ET, EN UN MOT, SA VIE ANTÉRIEURE ».

CONSTANTIN BRAILOIU

Présentation

Loin des salles de spectacle, il demeure des sociétés où le chant demeure l’affaire de tous et en toutes circonstances. Il existe encore des contextes dans lesquels, lié à un rite d’initiation, à un cérémonial de guérison, aux labours et aux moissons, tandis qu’on pile le mil, qu’on célèbre la levée d’un deuil, qu’on accueille une naissance, la musique est fondamentale. 

Dans l’Ailleurs de l’autre, quatre chanteuses tentent de reproduire fidèlement des enregistrements collectés par des ethnomusicologues tout au long du XXe siècle, sans jamais avoir recours à la notation solfégique occidentale.

Placées au cœur du public, lui-même immergé dans le dispositif de diffusion du son, les quatre interprètes dialoguent avec la parole enregistrée d’un ethnomusicologue, Gilles Léothaud. Leurs échanges reposent sur la réinterprétation d’archives de musique vocale du monde entier, d’instantanés pris sur le vif par des chercheurs et voyageurs passionnés, désireux de récolter des bribes de la mémoire du monde.

En faisant revivre les voix de disparus anonymes, elles parlent aussi de la leur, évoquant les différents pouvoirs confiés dans le monde à la musique et au chant. Elles nous confrontent aux paradoxes de la technique : ce qui nous permet de fixer le passé nous révèle le sort incertain que notre monde réserve à son patrimoine immatériel.

“L’ailleurs de l’autre” rend hommage à plusieurs générations d’explorateurs émerveillés par la voix humaine et conscients d’être “les derniers témoins de faits culturels absolument irremplaçables” (Gilbert Rouget).

Programme

Musiques vocales de Laponie, du Burkina Faso, du Cameroun, de Centrafrique, de Madagascar, de Mongolie, du Tibet, d’Inde du sud, des Îles Salomon…

Distribution

Avec Anaël Ben Soussan, Marie Picaut, Michiko Takahashi, sopranos, Pauline Leroy, mezzo-soprano

Conception musicale Geoffroy Jourdain 
Conception dramaturgique Thomas Guillaud-Bataille d’après des entretiens avec Gilles Léothaud, musicologue
Conseillère artistique Marie Picaut
Avec le soutien de Points Communs, Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise / Val d’Oise.