GRAND EST

Les Cris de Paris poursuivent, à travers le dispositif de médiation culturelle Lullaby, la mise en œuvre d’actions originales qui nourrissent leur projet artistique tout autant qu’elles en découlent.

Avec la collecte, l’apprentissage et la transmission de chants du monde entier (en particulier de berceuses), ce projet se décline sous de nombreuses formes en valorisant les échanges entre les cultures et les générations, et place les publics au cœur du processus créatif.

Dans le cadre de leur résidence sur le territoire du Grand Est, Les Cris de Paris se sont associés à Césaré, au Conservatoire à Rayonnement Régional de la Ville de Reims, ainsi qu’au Festival des Solidarités pour nourrir ces collectes. Elles ont été menées par Théo Cascio, de la classe de composition du Conservatoire à Rayonnement Régional de Reims, par Thomas Guillaud-Bataille, réalisateur sonore, et via la Lullaby Box, une cabine d’enregistrement mobile dans laquelle chacun est invité à livrer un chant de l’enfance.

Les collectes de chants ont abouti à un cycle de cantates, Jardins partagés, composé par Pierre-Yves Macé et donné en concert le 8 février 2020. Les Cris de Paris ont coordonné en amont un travail d’introduction à cette œuvre auprès de lycées de Reims et Charleville-Mézières, et d’élèves du Collège de La Craffe à Nancy. Les élèves ont été amené à interroger les liens entre musiques écrites et musiques de traditions orales, les notions de vocalités et de notation de la musique.

Crédits vidéo : Adrien Bizieau

éléments-crisdeparis-17