RÉSIDENCES EN COURS

Champagne-Ardenne (Grand Est) via l'Opéra de Reims

       opera-de-reims-logo

La résidence des Cris de Paris en région Champagne-Ardennes (Grand Est), via l’Opéra de Reims, initiée durant la saison 2015/2016, est axée sur l’exploration des territoires éloignés géographiquement et socialement de l’offre culturelle, notamment de la musique de répertoire et de création. Cette résidence permet à l’ensemble de créer des projets scéniques ambitieux, avec une création lyrique présentée chaque année entre 2017 et 2019 sur le plateau de l’Opéra, ainsi que de petits formats qui ont vocation à être diffusés en Champagne-Ardenne et constituent de véritables réservoirs de médiation culturelle.
L’oratorio Israel in Egypt de Haendel, avec l’orchestre Les Siècles sous la direction de Geoffroy Jourdain, a été présenté à l’Opéra de Reims le 21 janvier 2017. À cette occasion, et afin de marquer la première grande manifestation de l’ensemble sur la scène rémoise (plus de 65 interprètes), ils se sont associé à la Comédie de Reims et à son directeur Ludovic Lagarde pour la mise en espace et en lumière ainsi qu’à la vidéaste Lidwine Prolonge pour une création vidéo.
Dans le même temps, L’Ailleurs de l’autre, un concert réunissant trois chanteuses qui se réapproprient des chants de tradition orale extra-européens, et une relecture ubuesque de la légende de Tristan et Iseut d’après Joseph Bédier, mise en scène par Nicolas Vial et en musique par Morgan Jourdain, ont aussi été présentés en janvier 2017 au Théâtre du Chemin Vert et à l’Atelier de la Comédie de Reims.
Dans le cadre des commémorations de la Bataille de Verdun, Les Cris de Paris ont participé à la création de l’oratorio Cris de Thierry Escaich sur un texte de Laurent Gaudé avec  l’Ensemble Nomos, le Trio K/D/M et le comédien  Pierre Val.  Après le Théâtre de Verdun (55) les 17 et 18 juin, puis l’ancienne fonderie d’Ecurey (55) le 20 juin, la production sera reprise à l’Arsenal de Metz (57) en 2018.
Les Cris de Paris ont aussi ouvert l’édition 2016 du festival des Flâneries musicales de Reims avec un programme emblématique de l’ensemble : 5.1 – Polyphonies spatialisées. Ce programme musical rassemble 40 chanteurs et offre au public une expérience sensorielle inédite : être immergé par le flux de 40 voix a cappella.
Le spectacle tous publics Tristan Iseut, créé à Saint-Dizier (52) le 23 janvier 2016, repose ainsi sur l’idée de présenter les différents corps de métier nécessaires au bon déroulement d’un spectacle lyrique traditionnel à travers le mythe de Tristan et Iseult. Cette production a depuis été reprise à Arras, Paris, Levallois, Epinal…
L’année 2018 verra quant à elle la création du spectacle L’Ailleurs de l’autre le 13 avril à l’Opéra de Reims, mis en scène par Aliénor Dauchez (Compagnie La Cage).

Salle Ravel - Levallois

 

salle-ravel-logo

Depuis la saison 2015/2016, Les Cris de Paris mènent une résidence artistique à la Salle Ravel de Levallois (92) explorant le rapport entre « individu » et « collectif », notamment avec la représentation de Cappella Italiana, le 9 octobre 2015, où les chanteurs et instrumentistes des Cris de Paris se présentent sous des combinaisons d’effectif très variées, ainsi que 5.1 – Polyphonies spatialisées le 30 janvier 2016, composé d’œuvres sacrées de la Renaissance qui privilégient les écritures polychorales aux effectifs très divisés.
Des actions pédagogiques à destinations de primaires et de collégiens de Levallois se sont construites en lien direct avec les concerts programmés à la Salle Ravel, mais également hors-les-murs avec la venue de plusieurs classes aux représentations de L’Orfeo de Monteverdi à l’Amphithéâtre Bastille en mai 2016, œuvre fondatrice qui s’appuie sur la parole collective, le « je » du chœur antique, dont vont s’extraire des individualités.
Depuis la saison 2016/2017, cinq classes de niveau CM1-CM2 de Levallois participent au projet Lullaby, mené par des chanteuses des Cris de Paris. Les 13, 15 et 16 décembre 2016, des séances d’enregistrement de berceuses ont ainsi eu lieu à la Salle Ravel de Levallois, suivies, en mars 2017, ces élèves ont pu assister aux répétitions du programme Traverses qui mêle musique savante occidentale et chants extra-européens.
Les liens entre musiques « populaires » et musiques « savantes » sont également au cœur de cette résidence, avec la programmation de Traverses le 25 mars 2017, qui met en lumière l’intérêt des compositeurs « classiques » pour les musiques extra-européennes, et de L’Ailleurs de l’autre où trois chanteuses lyriques proposent un tour du monde de chants de tradition orale.
2017/2018 sera la saison de synthèse des différents axes développés par Les Cris de Paris, avec le programme Les Orphelines de Venise (janvier 2018) consacré à la musique sacrée de Vivaldi pour le rapport individu / collectif et un travail sur la musique baroque, et avec L’Ailleurs de l’autre (mai 2018) pour la réflexion entre musique savante et traditions orales.
En savoir plus sur le projet Lullaby à Levallois

Centre des Arts - Enghien-Les-Bains

 

cda-enghien-logo

La résidence des Cris de Paris au Centre des Arts d’Enghien-Les-Bains explore les liens entre musiques « populaires » et musiques « savantes ».
Donné le 10 décembre 2016 à l’Ecole de musique d’Enghien-Les-Bains, L’Ailleurs de l’autre réunit trois chanteuses lyriques pour un tour du monde de chants de tradition orale, sous la forme d’un set d’une heure.
Rassemblant cette fois 32 chanteurs, Traverses, donné le 14 mai 2017 au CDA, invite à un cheminement de grandes œuvres pour chœur (Asmâra de J.L. Florentz) en miniatures anonymes enregistrées par des ethnomusicologues.
Tout au long de l’année, deux chanteurs des Cris de Paris (interprètes de Traverses) mènent des ateliers pédagogiques dans une classe d’UPEAA et une classe d’option théâtre en première du lycée Gustave Monod à Enghien-Les-Bains. Les élèves sont sensibilisés à la démarche ethnomusicologique et sont chargés de collecter auprès de leur entourage des chants de transmission orale. Une fois ce répertoire constitué, ils réinterprètent ces chants,  cette fois guidés par les chanteurs intervenants.
Le Centre des Arts et Les Cris de Paris ont souhaité ouvrir leur démarche aux publics du Centre des Arts : d’une part, en rendant les enregistrements des élèves accessibles via des bornes d’écoute dans le hall du CDA, et, d’autre part, en installant au cours du printemps une cabine d’enregistrement accessible à tous. Chacun sera en effet invité à y déposer une berceuse de son enfance, en indiquant simplement sa provenance et sa signification.  Ces chants seront ensuite confiés à un artiste (plasticien, compositeur…) pour donner naissance à un nouveau projet artistique.
éléments-crisdeparis-09