Israël en Egypte – Haendel

 

Show

3 Solistes
32 chanteurs des Cris de Paris
33 instrumentistes de l’orchestre Les Siècles
Direction musicale Geoffroy Jourdain

Dramaturgie Ludovic Lagarde et Olivier Cadiot
Création vidéo Lidwine Prolonge
Lumière Sébastien Michaud

Effectif en diffusion 72 personnes

Parmi les nombreux oratorios écrits par Haendel, Israel in Egypt se démarque par son caractère et son sujet inhabituels. En mettant en scène tout le peuple d’Israël, le compositeur fait du chœur le personnage principal de l’œuvre, sujet d’une écriture radicale, unique en son genre, d’une extrême virtuosité.

Tout au long de ce drame sacré, Haendel déploie des trésors d’inventivité́ au fil de séquences descriptives spectaculaires, au premier rang desquelles figurent les Dix Plaies d’Egypte (les eaux du fleuve changées en sang, les chutes de grêle, l’invasion des terres par les sauterelles…) et la fuite des hébreux à travers la Mer Rouge, engloutissant sous ses flots les armées du Pharaon…

Le dispositif imaginé par Ludovic Lagarde place les chanteurs du double chœur devant l’orchestre Les Siècles, dans un rapport saisissant avec le public. Au dessus d’eux, deux écrans verticaux, comme les deux pages d’un livre, servent de support à la réalisation vidéo de Lidwine Prolonge déployant des phrases, des mots, lettres et symboles bibliques. Mis en dramaturgie par Olivier Cadiot, auteur contemporain familier des Écritures, le texte de l’oratorio apparait, disparait, se renouvelle et se révèle dans sa multiplicité de traductions et d’interprétations.

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)
Israel in Egypt HWV 54, oratorio ou drame sacré en 3 parties

Durée : 2h30

Production Les Cris de Paris
Coproduction Les Siècles / Opéra de Reims / La Comédie de Reims
Création le 11 juillet 2015 au Festival de Beaune

« Si Les Cris de Paris ne faillissent pas à leur réputation d’excellence, l’orchestre Les Siècles (…) prouve qu’il est à l’aise sur bien des territoires. »
Le Monde (Festival de Beaune, 2015)

« Une interprétation qui déborde de « théâtre » et permet de s’installer dans l’histoire de ce Peuple d’Israël (…) Les Cris de Paris confirment une fois de plus leur position dominante dans le paysage musical français. » La Montagne (Festival de La Chaise-Dieu, août 2015)

 
éléments-crisdeparis-17