Ballets mécaniques

 

Soirée futuriste en cinq tableaux

Effectif total 32 chanteurs, 14 instrumentistes d’Ictus et 1 pianiste

Les Cris de Paris
Direction Geoffroy JOURDAIN

Ensemble Ictus :
Voix, flûte basse, hélices et accessoires Michaël SCHMID
Percussions Miquel BERNATTom DE COCKAlexis BOURDONAdam ROSENBLATTNorbert KRÄMERVincent CAERS et Tom PIPELEERS
Grosses caisses, batterie Gerrit NULENS
Guitare électrique Matthias KOOLE
Basse électrique, percussion, hélices Géry CAMBIER
Clarinette, saxophone Dirk DESCHEEMAEKER
Piano Jean-Luc FAFCHAMPS
Piano, synthétiseur Jean-Luc PLOUVIER
Direction Georges-Elie OCTORS

Voix Michaël SCHMID
Reconstitution des Intonarumori Pietro VERARDO

Piano (films muets) Fabian FIORINI
Ingénieur son Alexandre FOSTIER
Assistante son Vanessa COURT
Production et technique Wilfried VAN DYCK
Eclairage Tom BRUWIER

Au XXe siècle, le site de la poésie se déplace de la nature vers la ville. Matrice des avant-gardes à venir, le Futurisme précipite furieusement ce renversement de coordonnées. Un nouveau régime de sensation : le choc. De nouveaux héros : la Machine et la Foule. Un nouveau maître : le rythme, qui modèle le chaos et organise en ballet les grondements du monde.

En cinq tableaux, les musiciens d’Ictus et les chanteurs des Cris de Paris évoquent l’art frénétique du « fantastique urbain », né il y a plus d’un siècle, en mêlant l’hommage rétrospectif aux réponses contemporaines.

PHASE I : CRIS !
Clément JANEQUIN (1485-1558)
Voulez Ouyr les Cris de Paris (c. 1539) pour 28 chanteurs répartis dans l’espace

Arthur LAVANDIER (né en 1987)
Fureurs héroïques, œuvre en miroir à celle de Janequin
CREATION

PHASE II : BALLET MÉCANIQUE
Edgar VARESE (1883-1965)
Ionisation pour 13 percussions (1929)

Beat FURRER (né en 1954)
Enigma pour 28 chanteurs a cappella (2006)

George ANTHEIL (1900-1959)
Ballet Mécanique pour pianos, percussions, pianos mécaniques (1924)

PHASE III : RUMEURS ET HURLEMENTS
John CAGE (1912-1992)
Once Upon a Time, extrait de Living Room Music (1940)

Iannis XENAKIS (1922-2001)
Nuits pour 12 voix a cappella (1967)

Filippo Tommaso MARINETTI (1876-1944)
Bombardamento di Adrianopoli, poème futuriste et accompagnement d’Intonarumori

Kurt SCHWITTERS (1887-1948)
Sonate in Urlauten (1922/1932)

PHASE IV : MUTANTS !
Maurilio CACCIATORE (né en 1981)
Tamonontamo pour quatuor vocal (2012)

Roque RIVAS (né en 1975) | Carlos FRANKLIN (né en 1979)
Mutations of Matter pour cinq voix, électronique IRCAM et installation vidéo (2008)

THIS IS NOT A POPSONG pour voix et rockband
Eva REITER (née en 1976)
Kounter pour flûte basse
Clinton Mc CALLUM (né en 1980)
April Eighteenth, 1993, Waco, Texas
Frédéric PATTAR (né en 1969)
This is not a crescendo
Morten John OLSEN (né en 1976)
No Heavy Trucking
Alexander SCHUBERT (né en 1979)
Bird Snapper (2012)

PHASE V : CINÉMA MUET
Viking EGGELING (1880 – 1925)
La Symphonie diagonale (1921)

Eugène DESLAW (1898-1966)
La Marche des Machines (1927)

Hans RICHTER (1888 – 1976)
Filmstudie (1926)

Man RAY (1890 – 1976)
Emak Bakia (1927)

Fernand LEGER (1881 – 1955) et Dudley MURPHY (1897 – 1968)
Le Ballet mécanique (1924)

Machines à bruits futuristes (Intona Rumori construites en 1910 par Luigi Russolo) reconstruites par Pietro Verardo

Durée : 4h avec plusieurs entractes

Coproduction Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains et Ircam-Centre Pompidou
Avec la complicité du LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut.

 
éléments-crisdeparis-17