5.1 – Polyphonies spatialisées

 

Concert performance

40 chanteurs
Direction Geoffroy JOURDAIN

Effectif en diffusion 42 personnes

Les Cris de Paris revisitent, à travers ce programme spatialisé, tout un pan du répertoire sacré de la Renaissance pour lequel l’architecture était considérée comme constitutive de la pensée musicale.

Aux côtés du Deo Gratias à 36 voix de Johannes Ockeghem ou du Spem in alium à 40 voix de Thomas Tallis, Les Cris de Paris, fidèles à une démarche qui les a singularisés dans le monde musical, défendent le répertoire contemporain, avec Tempus fugit d’Aurélien Dumont et les hypnotiques harmonies diphoniques de Mouyayoum d’Anders Hillborg.

Grâce à un léger dispositif de retours vidéo, les chanteurs peuvent se situer dans des espaces acoustiques distincts et s’y déplacer. Se crée alors un rapport nouveau et enrichissant entre public et interprètes, loin de la traditionnelle frontalité : les spectateurs sont ici en totale immersion dans le son des voix déployées autour d’eux.

Thomas TALLIS (1505-1585)
Spem in alium pour 40 voix (c. 1570)Aurélien DUMONT (né en 1980)
Tempus fugit, toucher d’ombre pour 40 voix
commande des Cris de Paris (2014)

Josquin DESPREZ (1440-1521)
Qui habitat pour 24 voix

Johannes OCKEGHEM (1420-1497)
Deo gratias pour 36 voix

Giovanni GABRIELI (1554-1612)
Exaudi me Domine pour 16 voix

Hans Leo HASSLER (1564-1612)
Duo Seraphim pour 12 voix à 3 chœurs
Duo Seraphim pour 16 voix à 4 chœurs

Anders HILLBORG (né en 1954)
Mouyayoum – muo:aa:yiy:oum pour 16 voix (1983-85)

Durée : 1h30 sans entracte

Production Les Cris de Paris
Coproduction Centres Culturels de Rencontres de Noirlac, d’Ambronay et des Dominicains de Haute-Alsace
Création le 19 juillet 2014 à l’Abbaye de Noirlac

« Quand les Cris de Paris spatialisent leur prestation au point de brouiller les repères, ils invitent à sortir du schéma traditionnel du concert frontal […] pour recevoir différemment les ondes sonores, comme en immersion. » La Croix (Rencontres musicales de Vézelay, 2015)

« Il est des instants qui laissent une empreinte indélébile. Le concert donné par les Cris de Paris fait partie de ces instants magiques, vécus comme en apnée. » Le Progrès (Festival d’Ambronay, 2014)

« L’ensemble vocal Les Cris de Paris, dirigé par Geoffroy Jourdain, excelle dans l’interprétation de musiques a cappella, qu’il spatialise par une savante mise en scène. » Centre France (Abbaye de Noirlac, 2014)

 
éléments-crisdeparis-17