LA SOMNAMBULE – Vicenzo Bellini (1831)

 

La Somnambule, créée quelques mois avant Norma, connut un succès considérable durant tout le XIXe siècle. Le thème du somnambulisme fascinait en effet l’époque romantique avide de phénomènes mystérieux proches du surnaturel et surtout se prêtant à des traitements « romantiques ». Bellini a exploré toutes les solutions musicales susceptibles de traduire les états d’âme complexes de son héroïne, victime innocente d’un mal inconnu. L’opéra, dont le sujet tient en peu de lignes, offre parmi les plus beaux airs de soprano du répertoire bel canto. A la création, le rôle-titre était tenu la légendaire Giuditta Pasta, muse du compositeur et future créatrice de Norma et d’Anna Bolena ; il sera repris en 1833, par la non moins célèbre Malibran. Puis il faudra attendre la poignante interprétation de Maria Callas en 1955 à la Scala de Milan, pour que le public redécouvre cet opéra quelque peu oublié. Le thème de l’amour tendre entre Amina et Elviro offre l’occasion à Bellini d’exalter tout son talent et sa veine lyrique.

Opéra en deux actes (1831)
Livret de Felice Romani

Christopher Franklin  direction

Sabine Devieilhe  Amina
John Osborn  Elvino
Nicola Ulivieri  Le Comte Rodolphe
Jennifer Michel  Lise
Rachel Kelly  Thérèse
Ugo Rabec  Alexis

Orchestre de chambre de Paris
Chœur Les Cris de Paris – Geoffroy Jourdain

CONCERT ENREGISTRE PAR FRANCE MUSIQUE ET DIFFUSE LE 16 MAI 2016

IMG_1652