Les Sept dernières paroles du Christ en croix

 

samedi 15 avril 2017 | 20h30
Cité de la musique, Paris

Après une version instrumentale, Haydn réécrit Les Sept Dernières Paroles du Christ en 1796 pour en faire un oratorio sur un texte du baron Van Swieten. L’Écossais James MacMillan lui fait écho avec une cantate composée en 1993.

Joseph Haydn, James MacMillan. Deux compositeurs, deux œuvres inspirées des sept dernières paroles du Christ en Croix. Deux dimensions théâtrales et dramatiques aussi, tout aussi spectaculaires. La première pièce prend appui sur un décorum classique, celui d’un oratorio qui met en scène jusqu’à un tremblement de terre. La seconde, composée deux siècles plus tard, évoque la tradition luthérienne et les écoles d’écriture européennes du vingtième siècle. Voici deux partitions présentées « en miroir », baignant dans la foi, et jouant des contrastes les plus extrêmes. Elles sont portées par l’ensemble Les Cris de Paris dont le répertoire s’étend du seizième siècle à la création contemporaine.
Coproduction Orchestre de chambre de Paris, Philharmonie de Paris
Programme
Joseph HAYDN (1732-1809) 
Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix (version originale pour orchestre)
James MACMILLAN (1959-) 
Seven Last Words from the Cross

Orchestre de chambre de Paris
Les Cris de Paris – Geoffroy Jourdain
Douglas Boyd, direction